Formation des partenaires nationaux du projet AVISA pour une meilleure gestion en ligne du système de semences au Ghana

Seance de formation avec les participants. Credit photo M. Magassa-ICRISAT

Plus de 30 participants venant des compagnies semencières et des instituts de recherche se sont réunis à Accra (Ghana) du 6 au 7 septembre pour répertorier numériquement les variétés de céréales et de légumineuses des terres arides et apprendre à planifier leur production de semences, spécialement pour mettre à jour le catalogue de semences au Ghana. Ces partenaires nationaux des projets Exploiter les opportunités d’amélioration de la productivité (HOPE II) et d’amélioration variétale accélérée et de distribution de semences de légumineuses et de céréales en Afrique (AVISA) bénéficient à leur tour de cette formation dispensée par l’équipe ”Agriculture de l’ICRISAT” après quatre autres pays d’intervention de ces projets.

Développée par l’ICRISAT par le biais de son équipe Digtial Agriculture, la plateforme de catalogue de semences et de feuilles de route des semences vise à collecter et cataloguer toutes les semences aux niveaux national et régional et à établir une “feuille de route” qui permettrait de planifier la production de semences dans plusieurs pays. Afrique et Asie. Cet atelier de formation de deux jours fait partie des projets HOPE II et AVISA financés par la Fondation Bill et Melinda Gates (BMGF). Les participants venant pour la majorité du Ghana.

Pendant longtemps, l’accès à l’information sur la qualité et la disponibilité des semences dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest et de l’Est est resté un problème qui est maintenant plus proche de la réalité pour l’équipe agriculture de l’ICRISAT grâce à cet outil innovant. En effet, le catalogue en ligne fournit des informations sur toutes les variétés de semences disponibles aux niveaux national et régional sur une longue période. Avant l’atelier du Ghana, des ateliers similaires avaient été organisés à Addis-Abeba, en Éthiopie; Kampala, en Ouganda; Arusha, Tanzanie et Bamako, Mali.

Chris Ojiewo, coordonnateur general des projets AVISA et HOPE, a expliqué au niveau national que les feuilles de route pour les semences permettraient aux gouvernements, aux producteurs de semences à petite échelle et au secteur privé de planifier, produire, contrôler et fournir des semences de qualité quelle est la localité. Pour parler au nom de la recherche au Ghana, Seth Osei-Akoto Center, Directeur des services de cultures représentant le Ministère de l’Alimentation et de l’Agriculture du Ghana (MoFA) dans le système semencier, a en outre noté que son pays est reconnaissant à l’ICRISAT et à la BMGF pour toutes ces initiatives, “espérons que ce genre d’initiative aura plus de succès au Ghana “, a ajouté Seth.

Un atelier 100% pratique…
Pendant les deux jours de l’atelier, la formation était très pratique. Pour se faire, deux groupes ont été formés sur la base des deux cultures du Ghana dans le cadre du projet AVISA (arachide, niébé). Mais en outre, deux nouveaux groupes ont été introduits pour initier le catalogage des variétés de mil et de sorgho publiées au Ghana. Chaque groupe avait pour mission de mettre à jour le catalogue du Ghana. Initialement, les informations disponibles étaient les suivantes: sorgho et mil chandelle (0%), arachide (4%) et niébé (58%). À la fin de l’atelier, les résultats obtenus étaient les suivants: sorgho (100%), mil (95%), arachide (91%) et niébé (97%).

Les indicateurs de performances.

«Avec le catalogue numérique des semences, les caractéristiques de toutes les variétés de ces cultures peuvent être consultées en ligne et il sera très utile pour les sociétés de semences, les organisations de producteurs agricoles et les agriculteurs de différentes régions du Ghana et du monde», a déclaré Satish Nagaraji, directeur principal. – Agriculture numérique. “L’outil de planification aidera également les sociétés de semences et les instituts nationaux de recherche agricole à planifier facilement la production et la livraison”, a-t-il ajouté.

«Les séances pratiques sont très efficaces car elles permettent aux formateurs de suivre chaque participant et de s’assurer que tout le monde est sur la même page», a déclaré Kanika Singh, l’autre formatrice.
Les participants ont eu l’occasion d’exprimer leurs points de vue et leur évaluation de l’atelier de deux jours dans la vidéo ci-dessous.

L’atelier organisé au grand hôtel de Mensvic avait pour thème «permettre l’accès à des semences de qualité par le biais du catalogue de semences numérique et de la feuille de route pour les semences».

Auteur

Moussa Magassa est un Assistant Communication à l’ICRISAT Afrique de l’Ouest et du Centre au Mali.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze − 1 =

Follow us