A PROPOS DU PROJET

PROJET AVISA

Le projet AVISA (Accelerated Varietal Improvement and Seed Delivery of Legumes and Cereals in Africa) consolide les acquis de TL-III, HOPE-II et HarvestPlus – tous financés par le BMGF – tout en recentrant le travail pour améliorer le CGIAR et les principaux systèmes de sélection et de livraison de semences des SNRA. L’initiative AVISA comprend les principales cultures de céréales (sorgho et millet perlé) et de légumineuses (arachide, haricot commun et niébé) sur le continent africain, dans les zones géographiques clés du BMGF où ces cultures sont importantes (Burkina Faso, Ghana, Mali, Nigeria, Tanzanie et Ouganda). L’ICRISAT améliorera la performance de ses programmes de sélection du sorgho, du millet perlé et de l’arachide, tandis que l’IITA et le CIAT amélioreront leurs programmes de niébé et de haricots communs, respectivement. Tous ces programmes adopteront les meilleures pratiques modernes en matière de gestion, d’organisation et de technologie des programmes de sélection afin de générer un flux continu de variétés améliorées pour les petits exploitants afin d’obtenir de meilleurs rendements et la perspective de revenus plus élevés et de moyens de subsistance améliorés. En outre, l’augmentation du renouvellement des variétés peut atténuer les pertes dues à l’évolution des régimes climatiques et des complexes de ravageurs et de maladies, tout en favorisant les partenariats public-privé pour améliorer la distribution des semences. Des réseaux de sélection intégrés du GCRAI/NARS et des partenariats coordonnés de livraison de semences seront mis en place pour faciliter l’accès des petits exploitants agricoles à des semences de haute qualité Bien que l’on ait signalé une adoption significative de semences améliorées de céréales et légumineuses des zones arides en Afrique, leur utilisation globale reste faible. Heureusement, le secteur privé s’intéresse de plus en plus à l’inclusion de ces cultures dans son portefeuille. Toutefois, l’hésitation du secteur privé à hâter l’expansion est motivée par le manque d’information sur les produits, y compris le rendement technique et commercial des nouvelles variétés, la méconnaissance de la taille et de l’ampleur des possibilités commerciales, le manque d’accès aux semences de la première génération (BSE) et l’obscurité quant au contexte réglementaire et à la délivrance des licences. AVISA s’attaquera à ces contraintes en permettant la mise en place d’un système robuste qui (i) augmente la quantité et la qualité des données de performance justifiant la supériorité variétale ; (ii) augmente la disponibilité des semences de semences de semences de semences de semences de semences de semences de semences de semences de semences de semences de semences de qualité supérieure en renforçant le savoir-faire technique et commercial de ces systèmes publics par le renforcement des capacités techniques et administratives, et des entreprises ; (iii) établit clairement une trajectoire et un processus de transfert du système de recherche au secteur privé ; (iv) permet aux multiplicateurs du secteur privé de tirer profit des possibilités de commercialisation de ces plantes. Les partenaires du projet ont de l’expérience dans des cadres clés qui seront poursuivis pour assurer un approvisionnement fiable en semences de BSE, y compris le modèle de fonds renouvelable pour les semences, le modèle de société de semences de base et le modèle de société de semences. Ces trois cadres sont proposés pour s’adapter à la diversité de la taille et de la capacité des producteurs de semences certifiées à s’engager dans AVISA et pour refléter les différentes chaînes de valeur des cultures et les contextes des 6 pays AVISA. Les travaux d’AVISA sur les systèmes semenciers se concentreront principalement sur le Nigeria et la Tanzanie, les deux pays dont les industries semencières sont en croissance et les plus grands marchés pour les semences de céréales et de légumineuses des zones arides. Le projet s’est engagé à établir des liens et à s’aligner sur les nouvelles initiatives (en cours) de BMGF, de l’USAID et de l’AGRA concernant les systèmes semenciers institutionnels dans ces régions et d’autres régions cibles d’AVISA pour obtenir de meilleurs résultats que ceux qui seraient possibles par des efforts indépendants.

AVISA s’est engagée à faire de l’équité entre les sexes un principe directeur, compte tenu du rôle crucial que jouent les femmes dans le choix des variétés de légumineuses et de céréales et des sources de semences. Les femmes chefs d’entreprise et les entreprises semencières dirigées par des femmes recevront une attention particulière pour le renforcement des capacités dans les domaines techniques et commerciaux des semences. Pour garantir l’égalité d’accès des agricultrices aux semences améliorées, une demande tenant compte des sexospécificités sera générée par le biais de liens et de partenariats public-privé novateurs et de plates-formes avec les acteurs des chaînes de valeur des produits de base et par des démonstrations qui exposent directement les agricultrices et autres acteurs des chaînes de valeur à ces matériels. A la fin de la subvention, l’objectif est d’avoir des institutions nationales ayant la capacité technique d’assumer la responsabilité principale d’assurer l’approvisionnement adéquat en BSE de ces cultures.

La vision d’AVISA sera réalisée grâce à cinq résultats primaires intégrés (PO) :

Résultat principal 1 (PO 1) : Le taux de gain génétique pour le rendement des cultures de mandat s’est accéléré pour atteindre environ 1,5 % par année. Pour atteindre le premier résultat primaire, on entreprendra une série d’étapes de modernisation qui comprendront des changements structurels et de gestion, ainsi que l’adoption de nouveaux concepts, outils et approches. D’importants changements structurels impliqueront la centralisation des programmes de sélection et la création de quatre centres régionaux modernes d’amélioration des cultures (RCIH), avec une masse critique d’expertise scientifique et technique et des services partagés. Un leadership fort au niveau du RCIH et du Centre sera en place pour améliorer les normes commerciales des meilleures pratiques, y compris l’utilisation d’outils modernes qui raccourcissent les cycles de sélection et d’autres ressources offertes dans le cadre de la plateforme Excellence in Breeding (EiB). L’amélioration de la compétence et de la qualité des données des essais de sélection permettra aux programmes de sélection d’adopter et d’exploiter pleinement les possibilités futures que les outils modernes de génomique offrent maintenant à la sélection végétale. Une approche concertée de communication sur plusieurs fronts facilitera l’adoption accrue de nouveaux outils et de nouvelles approches. Les partenaires des SNRA recevront un appui pour l’élaboration du profil du produit, la conception du programme, l’exécution de la qualité des essais et la gestion et l’analyse de l’information sur les données.

Résultat principal 2 (PO 2) : Programme intégré du GCRAI/NARS ancré par un système intégré d’aide à la décision en matière d’élevage et de soutien informatique. Pour réaliser l’OP 2, les partenaires du GCRAI et des SNRA travailleront en collaboration pour établir des réseaux d’essais solides pour chaque culture. Les réseaux seront soutenus par un système d’information qui sera construit pour afficher et combiner les informations entre les sites et les partenaires des SNRA, qui seront formés et habilités à utiliser le système. Pour prendre des décisions fondées sur des données, il est essentiel de résumer et d’agréger l’information dans une application de visualisation des données. Un plaidoyer efficace en faveur de ces systèmes serait facilité par des approches novatrices en matière de communication. Ce système intégré de gestion de l’information sera le moteur des opérations de sélection et d’essai et de la collecte de données pour les centres du GCRAI et les SNRA. Ces systèmes sont au cœur de la sélection végétale moderne du secteur privé et jettent les bases de décisions plus rapides et meilleures, y compris la mise en œuvre de la sélection à cycle rapide, l’évaluation de la performance fiable des produits et la rétroaction pour l’élaboration de profils de produits (PP) fondés sur des données. Le système facilitera également la gestion du rendement des projets et du personnel.

Résultat principal 3 (PO 3) : L’amélioration des cultures de légumineuses et de céréales, la production de semences et les systèmes de livraison sont alignés sur les exigences et les préférences des utilisateurs finaux et tiennent compte des sexospécificités. Pour atteindre l’objectif de production 3, des PP sophistiqués en matière de marché, de nutrition et de genre seront élaborés afin de prioriser les caractères et d’orienter chaque programme d’élevage. Un système de suivi et de mise à jour des PP sera mis en place pour s’assurer que les programmes de sélection continuent de répondre aux besoins des petits exploitants, hommes et femmes, et qu’ils présentent un ensemble de caractères ayant le plus grand impact potentiel sur les moyens de subsistance dans un contexte de production donné. Les zones de production, l’analyse prospective menée pour estimer la demande et la répartition géographique de la demande future de céréales et de semences, les besoins du marché et les environnements socio-économiques seront caractérisés pour aider à définir et affiner les PP.

Résultat principal 4 (PO 4) : Taux accru et équitable de renouvellement des variétés. Pour réaliser l’objectif prioritaire 4, un cadre solide sera mis en place pour le transfert des nouvelles variétés du système de recherche aux multiplicateurs EGS publics et/ou privés. Dans ce cadre, des processus et des systèmes seront mis en œuvre pour recueillir, archiver et résumer les données sur le rendement à l’appui des avantages des variétés. Un tel système renforcera le savoir-faire technique et commercial des acteurs publics du système EGS, ce qui permettra aux acteurs du système de fournir un plus grand volume et une disponibilité fiable des stocks EGS. L’information tirée des projets TL-III et HOPE-II servira à générer des données de référence pour évaluer l’impact d’AVISA. La Fondation Syngenta pour une agriculture durable est un partenaire expérimenté important qui jouera un rôle clé dans le développement des opportunités de semences public-privé. Les femmes chefs d’entreprise et les entreprises semencières dirigées par des femmes recevront une attention particulière pour le développement des capacités dans le domaine des affaires et des techniques semencières, ainsi que pour l’amélioration de la communication interpersonnelle et des compétences en marketing, afin de faciliter une demande accrue. D’ici la fin de la subvention, nous aspirons à ce que les institutions nationales soient dotées de la capacité technique nécessaire pour s’acquitter de leurs responsabilités en veillant à ce que toutes les catégories de biens et services environnementaux soient disponibles en quantités correspondant à la demande et qu’elles assument la responsabilité d’assurer un approvisionnement adéquat de ces cultures en biens et services environnementaux. Nous croyons que ces changements de systèmes accéléreront la trajectoire d’adoption et de livraison des variétés modernes de ces cultures et réduiront considérablement la durée de vie moyenne pondérée en fonction de la superficie des variétés à l’échelle nationale au cours du projet.

Résultat principal 5 (PO 5) : Une gestion de projet et un reporting efficaces. Pour réaliser le PO 5, une équipe étroitement dirigée mettra en œuvre la supervision et l’orientation du projet afin de mettre en œuvre des approches de gestion axées sur les résultats et d’assurer une planification, un suivi, une évaluation, une responsabilisation, un apprentissage et une évolutivité efficaces de l’initiative AVISA.

Le projet AVISA représente une consolidation de deux investissements clés du GCRAI en matière de sélection et de livraison de semences gérés par l’ICRISAT, Légumineuses tropicales (TL) – III et Exploiter les opportunités d’amélioration de la productivité du sorgho et des millet (HOPE) – II, qui soutiennent la sélection et la livraison de semences de céréales et légumineuses à grains des zones arides. De plus, il intègre le développement de haricots à haute teneur en fer (Fe)/zinc (Zn) et de millet perlé actuellement mené dans le cadre de notre investissement dans HarvestPlus. HarvestPlus soutient le développement des haricots communs à haute teneur en fer/zinc et du millet perlé par le biais de CIAT et de l’ICRISAT, respectivement. Ainsi, ce projet représente une consolidation des pipelines de reproduction à travers des projets qui donneront lieu à une plus grande efficacité. La consolidation des programmes de cultures dans les deux investissements actuels (TL-III et HOPE-II) offre d’importantes possibilités techniques et opérationnelles de gains d’efficacité dans la mise en œuvre d’éléments clés de modernisation qui sont génériques pour les cultures, concernant le partage des compétences, des sites de test et des services.

Le projet Légumineuses tropicales-III s’achève en avril 2019, HarvestPlus fin 2018, tandis que HOPE-II sera actif pendant encore 2 ans. Afin de commencer les efforts de modernisation institutionnelle financés dans le cadre de ce projet, il est impératif d’aligner les deux années restantes de HOPE-II sur le programme proposé dans le cadre d’AVISA. Ainsi, les deux dernières années de HOPE-II impliqueront son désengagement responsable d’autres domaines d’intérêt (principalement la livraison d’un ensemble agronomique de semences et d’engrais qui sera remis aux SNRA), et une reconfiguration de ses activités pour s’aligner avec le programme de modernisation et de livraison de semences de l’AVISA. L’administrateur de programme de HOPE-II et d’AVISA soutient cette voie à suivre. Il sera demandé à l’équipe HOPE-II de réorganiser ses plans de travail et son budget (POWB) pour les aligner sur AVISA, en éliminant et en réduisant progressivement toutes les activités non alignées et en formant un ensemble commun de travaux pour éviter tout risque de double emploi ou de redondance. L’accent initial des programmes combinés sera mis sur l’élaboration et la mise en œuvre de plans d’amélioration des programmes (PIP) fondés sur les recommandations des évaluations du BPAT et en consultation avec la plateforme d’excellence en élevage. La date proposée pour le début de l’AVISA est janvier 2019, date à laquelle AVISA fournira un soutien ininterrompu à l’amélioration génétique par biofortification actuellement financée par HarvestPlus. Bien qu’AVISA assume la responsabilité de la sélection des haricots et du millet perlé biofortifiés, elle maintiendra des liens étroits avec HarvestPlus au fur et à mesure que ce projet sera axé sur la défense des intérêts et les questions nutritionnelles. Ces liens étroits sont essentiels pour aligner les activités et les résultats et rester au courant des derniers développements en matière de nutrition et de cultures biofortifiées. Les trois mois qui se chevauchent depuis le début d’AVISA et la fin de TL-III permettront à l’ICRISAT, à l’IITA et au CIAT d’amorcer et de terminer la planification et d’entreprendre l’embauche et l’amélioration des immobilisations essentielles pour une accélération rapide des activités du projet. Tout report budgétaire de TL-III à la fin du projet sera transféré dans AVISA, plutôt que de passer à une prolongation sans frais.

Cette initiative de BMGF est soutenue par le leadership institutionnel de l’ICRISAT, de l’IITA et de CIAT et permettra de tirer parti des investissements internes de ces centres grâce à leurs propres programmes de modernisation. Le programme de recherche du GCRAI sur les légumineuses à grains et les céréales sèches (GLDC), qui partage l’impératif de modernisation de l’AVISA, apportera un soutien supplémentaire aux investissements. Cet investissement s’ajoute aux 10 derniers mois de soutien (500 000 $/an) de BMGF, qui fournit le programme de modernisation du niébé de l’IITA, en collaboration avec Bayer Crop Sciences (anciennement Monsanto). Le projet AVISA mobilisera fortement les ressources du programme EiB ; des conversations approfondies entre les trois partenaires du GCRAI de ce projet et les dirigeants d’EiB ont convenu des  » premières étapes « . L’AGRA sera un partenaire clé en aval par le biais de son programme de livraison de semences par les conseillers villageois (VBA). Ce projet et l’AGRA ont tous deux financé des partenariats avec la Fondation Syngenta pour une agriculture durable (SFSA), offrant une relation à trois voies idéale pour développer la capacité du secteur semencier dans nos régions cibles primaires (Nigeria et Tanzanie) et secondaires (Mali, Burkina Faso, Ghana), ainsi que dans l’ensemble des régions cibles de l’AGRA. AVISA s’est également engagé dans un partenariat étroit avec une initiative du CORAF sur le changement climatique financée par l’UE qui est impliquée dans le renforcement des capacités du programme de sélection des SNRA pour les cultures de céréales et de légumineuses dans les pays du G5 Sahel. Nos activités de renforcement des capacités et de test des SNRA en Afrique de l’Ouest seront planifiées et exécutées conjointement avec ce projet lorsque cela sera possible et lorsque des synergies existent. Nous nous engageons également à travailler avec toute nouvelle initiative de développement du secteur semencier de la FBMG ou d’autres grands donateurs ou gouvernements, comme la proposition en Tanzanie, axée sur la certification publique et la production de BSE, et financée par l’USAID à Catholic Relief Services (CRS).

Compte tenu du soutien relativement solide apporté à la modernisation de la sélection et à la livraison de semences de sorgho en Éthiopie par le biais de la subvention MERCI à EIAR et du projet de lutte intégrée contre le Striga géré par l’Université Purdue, le projet AVISA ne fournira qu’un financement limité pour le soutien de coordination afin que les SNRA éthiopiens restent membres des réseaux de sélection du sorgho CGIAR/NARS que le projet va développer.

Environ 75 % du budget du projet soutient les OP 1 et 2 et le reste est réparti à parts égales entre les OP 3 et 4, tandis que les coûts de l’OP 5 sont intégrés dans tous les OP pour aider à administrer, enregistrer et rendre compte de l’ensemble du projet.

Get in Touch

Seeding.png

3600

Journées paysannes conduites

seed3.png

28000

Démonstrations conduites

seed-icon.png

330000

Semences certifiées produites

seed2.png

148000

mini sachets distribués

Nos partenaires